Intégration de Thunderbird

Et de ses extensions compatibles Nextcloud

Thunderbird, le logiciel de messagerie, est une pièce maîtresse dans le poste de travail libre, qu’il soit sous Windows, Mac ou Linux. Il l’est d’autant plus quand on travaille avec Nextcloud/Owncloud ou un serveur caldav/carddav/webdav en général…

Parmi les extensions indispensables pour en faire un véritable Personal Information Manager, il y a avant tout Lightning : son incontournable extension calendrier et tâches, compatible caldav (et donc Nextcloud)…

Pour le compléter et lui adjoindre la possibilité de se connecter aux contacts de Nextcloud, nous avons le choix entre :

  • Sogo Connector (le plus ancien)
  • Cardbook
  • TBSync (+ sabre/dav provider for TBSync + CategoryManager + TBDialOut : ma configuration personnelle…)

Sogo Connector et TBsync venant en complément des carnets d’adresse de Thunderbird, quand Cardbook tend à les remplacer…

ClicktoDial

Que vous utilisiez les possibilités intégrées à Cardbook, ou TBDialOut (avec TBSync ou Sogo Connector), il va vous falloir (sous Debian/*buntu, notamment) associer le protocle SIP à votre logiciel de voix sur ip pour pouvoir téléphoner d’un click…

Cela se fait en deux étapes :

Il vous faut d’abord rajouter au fichier .config/mimeapps.list sous la section [Added Associations] :

x-scheme-handler/sip=sip.desktop

Et enfin créer sous .local/share/applications/ un fichier sip.desktop ainsi :

[Desktop Entry]
Version=1.0
Exec=/usr/bin/linphone -c <%u@votre_serveur_sip>
Type=Application
MimeType=x-scheme-handler/sip
Name=sip handler
Hidden=true

Et le tour est joué ! Votre Linphone téléphonera d’un clic à votre correspondant depuis votre carnet d’adresse Thunderbird !

Fusion de Documents et publipostage depuis LibreOffice

LibreOffice ne permet pas d’utiliser des carnets d’adresses distants pour sa source dde données d’adresses…

Avec Cardbook, il faudra donc au préalable « exporter vers un fichier » son carnet ‘adresse Cardbook, en choisissant le format csv.  Ce qui nous permettra de choisir comme source de données externe dans l’assistant de LIbreOffice le type Texte. Par contre l’assistant nous demande ici de choisir un répertoire qu’il scannera pour nous.  Il est donc préférable ici d’avoir placé notre fichier csv dans un répertoire dédié que l’on aura appelé, par exemple, Adresses… On indiquera ensuite à l’assistant de LibreOffice le type de fichiers à scanner (csv), le séparateur de champs (le point virgule si on a laissé le séparateur de colonnes par défaut de cardbook) et l’encodage du fichier : UTF-8 (ou système le cas échéant). Et enfin, quitte à (bien) faire, on choisira au moment de l’enregistrement, comme emplacement de la base données notre même répertoire Adresses. Voilà, le tour est joué et notre base de données d’adresses est fonctionnelle ! Et si vous l’éditez, vous retrouverez dans ses propriétés le chemin du répertoire à scanner et les options de l’assistant que vous pourrez ajuster à tout moment… Vous pourrez donc dorénavant mettre à jour votre carnet d’adresses en le réexportant de la même manière et en écrasant le fichier csv existant… Voire même rajouter d’autres carnets d’adresses (qui seront autant d’autres tables de votre base de données), en les exportant de la même façon dans ce répertoire. Il vous faudra cependant éditer votre fichier de base de données pour actualiser les tables, et l’enregistrer…

Pour Sogo Connector, ou TBSync, la démarche est différente vu qu’il s’agit de faire passer notre carnet d’adresse distant pour un carnet d’adresses local…

Cela se fait en deux temps (Thunderbird doit être arrêté…).

Tout d’abord, il nous faut créer dans le répertoire de notre profil Thunderbird un fichier user.js dans lequel nous écrirons :

user_pref(« ldap_2.servers.pab.filename », « abook-1.mab »);

abook-1.mab correspondant ici à notre carnet d’adresse Nextcloud.

A la prochaine ouverture de Thunderbird, il nous sera alors possible de supprimer le carnet d’adresses personnelles par défaut de Thunderbird.

Ensuite, dans notre  répertoire de profil de Thunderbird, il nous suffira de lier notre carnet d’adresses de Nextcloud à celui que s’attend à trouver LibreOffice :


ln -s abook-1.mab abook.mab

On pourra alors utiliser l’assistant de LibreOffice en choisissant Thunderbird comme source de données des adresses.

Joindre des fichiers hébergés sur Nextcloud

On utilisera ici l’extension Nextcloud for filelink qui ajoute le support de Nextcloud à la fonction native Filelink de Thunderbird (qui permet de joindre des fichiers distants volumineux aux mails)…

Alors, si après ça, on vous dit que le poste de travail libre n’est pas prêt…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *